LE POUVOIR DE L’UNITÉ

par l’Étudiant Ministre Hilary Muhammad

Meeting à Paris

Au Nom d’Allah, le Bienfaiteur, le Miséricordieux,

nous Le remercions et nous Lui donnons des louanges pour Sa bonté envers nous, pour son intervention divine dans nos affaires. Nous Le remercions pour Moïse et la Torah, nous le remercions pour Jésus et l’Évangile, nous Le remercions pour Muhammad et le Saint Coran. Que la paix soit sur eux. En tant qu’homme Noir vivant dans l’hémisphère occidental et descendant d’esclave, je ne pourrai jamais remercier assez l’Être Suprême pour personnellement intervenir dans les affaires du peuple Noir, en venant parmi nous, et en élevant parmi nous un leader divin pour nous, un enseignant divin, et un guide parfait.

Il a voyagé en Amérique du Nord pour élever l’Honorable Elijah Muhammad, un homme qui a posé les fondations d’une nation libre Noire fondée dans l’hémisphère occidental, mais dont les effets auront un impact sur le monde entier. Il a laissé un pour le représenter sachant qu’il ne serait pas là physiquement, je parle de l’homme le plus important pour moi, l’homme qui a un impact dans le monde, et qui a un effet positif sur la vie des Noirs pour que ceux-ci acceptent des responsabilités pour leurs vies et prennent leurs propres places dans la société, je vous parle de personne d’autre que de l’honorable Ministre Louis Farrakhan.

Et cela me donne le plaisir de vous donner cet après-midi des salutations de paix, comme nous disons dans la langue arabe, As Salaam Alaikum. Je souhaiterais remercier nos précieux invités, en particulier celui qui nous reçoit.

J’aimerais remercier tout le monde, vous avez de tels géants ici à Paris, vous avez parmi les plus grands du peuple Noir d’Europe ici à Paris, et certains des plus puissants Noirs en Europe ont été nourris parmi la communauté Noire en France, vous devez êtes fiers de vous-mêmes, parce que vous êtes issu d’un grand peuple. Nos ancêtres ont beaucoup contribué au processus de liberté pour le peuple Noir et les peuples opprimés à travers l’hémisphère occidental.

Frères et sœurs, lorsque nous regardons le mot « unité », l’unité est le fait de ne faire qu’un, l’unicité, une totalité combinée en un, toutes ses parties en une seule. Le pouvoir peut être perçue comme l’habilité de faire ou agir, la capacité d’accomplir quelque chose, la position de contrôle, la commande sur les autres, une chose personnelle qui exerce l’autorité ou l’influence. Maintenant dans le livre de la Genèse, de la Bible, le 15ème chapitre, le 12ème verset, il est dit que quand le soleil se coucha, un profond sommeil est tombée sur Abram, une grande obscurité est tombée sur Abraham, et le Dieu tout puissant a montré à Abraham à travers une vision le futur de son peuple, et il a dit à Abraham : « Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux ». Est-ce que vous vous sentez comme un étranger en France ? Est-ce qu’on vous fait sentir que vous êtes un étranger ? Oui ! (public). Cela veut dire que vous êtes l’accomplissement des Écritures. L’écriture continue en disant que les descendants d’Abraham seront asservis, et on les opprimera. Êtes-vous opprimés en France ? Oui ! (public), pendant quatre cents ans. Mais Dieu dit qu’Il jugerait cette nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses et toi (Abraham) ira en paix vers tes pères.

Maintenant, le frère a parlé beaucoup du retour en Afrique et du retour dans les Caraïbes, du retour dans nos pays, cela est l’accomplissement de ce qui est écrit dans les Écritures. Il y avait un grand homme, un gouverneur nommé Félix Éboué. Quand celui-ci a rencontré Charles de Gaulles, quand le gouvernement français a été rejeté de France, ils voulaient déplacer la capitale au Congo, et les allemands ont occupé Paris, n’est-ce pas ? Avec l’occupation de Paris par les allemands, Charles de Gaulles a négocié avec Félix Éboué que si les Noirs rejoignent l’armée et se battent aux côtés des français, alors ils libéreraient les colonies en Afrique, et ils autoriseraient tous les combattants d’obtenir la citoyenneté. Vos pères d’Afrique se sont battus avec les français et ont libéré la France, ils ont libéré Paris. Donc vos pères qui ont combattu pour gagner la liberté pour les français ne sont pas juste des citoyens, ce sont des partenaires dans la destinée de ce pays, et non des citoyens de seconde classe. Nous devons donc nous voir nous-mêmes dans ce pays, non pas comme des victimes, mais comme des partenaires, parce que nos pères se sont battus pour la libération de ce pays. Vous êtes les descendants de ces pères qui se sont battus pour libérer ce pays.

Nous avons ce qui est connu comme étant la déclaration européenne faite par un homme nommé Robert Schuman. Après la seconde guerre mondiale, quand les européens se sont entretués, leur population a été décimée. Alors ils se sont rassemblés pour signer un traité qui les empêcherait de se battre dans le futur et décimer leur population. L’union européenne a été conçue pour les caucasiens pour que ceux-ci se mettent d’accord afin de ne plus aller en guerre et de ne plus s’entretuer. L’union européenne ne nous a pas inclus en tant que peuple Noir. Donc les dirigeants européens se sont rassemblés pour discuter de l’unité parmi eux, leur résultat de leur unité est notre désunion. Nous sommes plus désunis que n’importe quelle population vivant en Europe. Notre unité est notre survie. Si nous ne nous unissons pas, nous ne survivrons pas.

En 1712, un homme caucasien nommé Willie Lynch, il a fait une déclaration aux maîtres esclavagistes en Amérique du Nord. Il était un maître esclavagiste des Caraïbes et un propriétaire de plantations. Willie a déclaré aux propriétaires de plantations comment nous contrôler et nous diviser. Et Willie a dit à ses frères qu’ils devraient prendre nos différences et les amplifier. Donc si un avait la peau claire, il fallait lui dire qu’il est meilleur que celui qui a la peau foncé. S’ils ont les cheveux lisses, il fallait leur dire qu’ils étaient meilleurs que ceux qui ont des cheveux crépus. S’ils sont plus grands, qu’ils sont meilleurs que les plus petits. Si ce sont des hommes, qu’ils sont meilleurs que les femmes. Il a donc mis en place un protocole de division qui nous pousserait à nous battre et à nous entretuer pour le plaisir de nos anciens maîtres esclavagistes. Il a dit à ses frères Blancs que s’ils mettent en place ce protocole, le protocole sera effectif pendant un minimum de 300 ans, et s’il est utilisé de manière efficace, il a la possibilité de rester existant pendant des milliers d’années. Et le résultat de ce qu’il a fait est que nous nous voyons les uns les autres différemment. Si nous venons de la Côte d’Ivoire, nous nous voyons différents de celui qui vient du Congo. Si nous venons du Congo, nous nous voyons différents de ceux qui sont du Sénégal. Si nous sommes du Sénégal, nous nous voyons différents de ceux qui viennent de Gambie. Et c’est le même continent. Et si nous sommes d’Afrique, nous nous voyons différents de ceux de Martinique et de Guadeloupe. Et si nous sommes de Guadeloupe et de Martinique, nous nous voyons différents de ceux qui viennent d’Afrique. C’est parce qu’on nous a enseigné de nous détester les uns les autres, en faisant ressortir des différences en chacun d’entre nous qui devraient être célébrées. Dans les Écritures de la Bible, il y a un homme nommé Jésus, et il a décrit le royaume des cieux comme un grain de moutarde. Vous êtes vous déjà demandé pourquoi le royaume des cieux était comparé à une graine ? Quelle est la connexion entre le royaume des cieux et une graine ? Chacun d’entre nous avons commencé notre parcours dans cette vie comme une graine microscopique plantée dans le ventre de notre mère, une cellule, et aujourd’hui nous représentons des milliards de cellules. Quel est le pouvoir potentiel d’une graine plantée dans un ventre sain ? Le pouvoir potentiel est la vie qui peut avoir un impact sur le monde. Ce pouvoir potentiel est vous, c’est moi, c’est nous qui sommes assis aujourd’hui dans ce bâtiment. Nous sommes le résultat d’une graine microscopique.

Aujourd’hui, les pouvoirs européens se solidifient les uns avec les autres, ils restructurent leur union. Pourquoi ? Parce que les les pouvoirs dirigeants savent qu’ils ont un court temps pour régner de la manière dont ils avaient l’habitude de régner. La question est : où est notre loyauté ? Si les pouvoirs européens s’unissent, où est notre pouvoir et notre loyauté en tant que peuple Noir. Toute l’économie européenne est entrain de s’effondrer. Maintenant faire des autres les bouc-émissaires est devenu l’ordre du jour. Les européens et la France parlent d’un problème d’immigration. Le problème n’est pas l’immigration, mais les Noirs, les Arabes et autres sont des bouc-émissaires. Les Noirs qui n’ont pas d’emploi et les membres de la communauté française qui n’ont pas d’emploi sont des bouc-émissaires, comme s’ils étaient les causes des problèmes. L’Islam et les Musulmans sont des bouc-émissaires, comme s’ils étaient la cause des problèmes. Maintenant nos jeunes filles ne peuvent plus porter leur Hijab pour aller à l’école, parce que l’Islam est utilisée comme bouc-émissaire. Les pauvres de la société, particulièrement nos jeunes, sont des bouc-émissaires, et ils sont utilisés comme une excuse pour le problème que nous avons en Europe. Alors que le réel problème est une mauvaise gestion des ressources. Il y a une écriture dans la Bible, dans Exode, le premier chapitre, le 10ème verset : « Allons! montrons-nous habiles à son égard; empêchons qu’il ne s’accroisse, et que, s’il survient une guerre, il ne se joigne à nos ennemis, pour nous combattre et sortir ensuite du pays ».

il y a beaucoup de guerres qui se passent en dehors de l’Europe, et beaucoup d’entre vous avez des amis et de la famille qui sont affectés par ces guerres, et les pouvoirs en place ont peur que vous ayez de la compassion face à la tuerie insensée qui a lieu dans le monde au nom de la démocratie, mais réellement c’est une excuse pour piller l’Afrique et le Moyen-Orient de ses ressources naturelles pour que l’Europe devienne à nouveau riche. Avec ce royaume de Dieu comparé à un homme plantant une graine, toutes les graines représentent un pouvoir potentiel inaccompli. Une graine ne peut remplir son pouvoir potentiel que quand elle est plantée dans le bon environnement, nourrie par la même quantité d’eau, exposée à la lumière du soleil de manière adéquate. Ces trois éléments travaillant ensembles, c’est ce qui libère le pouvoir potentiel d’une graine sèche. Quel est votre potentiel ? Je ne suis pas ici à Paris pour me balader sur les Champs-Elysées, ou pour faire les boutiques. Je suis ici, au nom de l’Honorable Ministre Louis Farrakhan, le représentant de Dieu tout puissant sur Terre, pour planter des graines dans votre esprit. Je suis ici pour démarrer une révolution morale et spirituelle, un changement total qui amènera une nation et qui permettra à celle-ci de survivre à ce qui est sur le point d’arriver. Toutes les révolutions commencent avec le mouvement. Tous les mouvements démarrent avec la présence d’une lumière resplendissante.

Nous n’avons pas besoin des armes de ce monde. La révolution que les Noirs de France ont besoin est une révolution spirituelle, pas de brûler des bâtiments. L’Honorable ministre Louis Farrakhan représentent une lumière qui lui vient du Dieu Tout-puissant, ce qui fait de lui un soleil donnant de la lumière, dont les mots produisent un mouvement, un mouvement qui emmène les gens à tourner autour des mots de Dieu. Les planètes tournent parce qu’elles sont touchées par la lumière venant du soleil. La lumière du soleil touche une planète morte et fait que cette planète tourne, et fait une révolution. Nous avons neuf planètes dans notre système solaire, la planète la plus proche du soleil est Mercure, la plus lointaine est Pluton. Pluton est à 4 milliards 600 millions de miles (7 milliards 360 millions de kilomètres). Mercure est à 36 millions miles (57 millions 600 milles kilomètres) du soleil. La planète Terre est à 93 millions de miles (148 millions 800 milles kilomètres) du soleil.

Nous en tant que peuple Noir, nous sommes comme des planètes. Et quand la lumière de la vérité touche nos esprits, les cellules de notre cerveau commenceront à tourner, ce qui donnera une nouvelle pensée, qui donnera de nouvelles actions et une meilleure communauté où nous pourrons vivre en paix. Mais cela commence avec les mots de la vérité venant du serviteur de Dieu.

Alors nous n’avons pas besoin des armes de ce monde. C’est ce que l’ennemi fabrique. Mais ce que l’ennemi ne contrôle pas aujourd’hui est l’arme de la vérité qui rassemble des frères avec des frères, des sœurs avec des sœurs. Quand nous avons cette arme de la vérité plus puissante que n’importe quelle autre arme, nous serons comme les écrits le disent, nous sortiront de la mort mentalement, spirituellement, économiquement, et politiquement, parce que nous nous aimons. Si je vous aime, et si vous m’aimez, et que vous avez faim, et j’ai de la nourriture, alors nous mangeons tous les deux.

La raison pour laquelle j’utilise autant la Bible est pour vous montrer à quel point nos anciens maîtres esclavagistes ne vivaient pas eux-mêmes en accord avec les écrits qu’ils nous ont donnés. Les écrits disent « pas par la force, non pas par le pouvoir, mais par mon esprit, dit le Seigneur », Jésus a dit « je suis la lumière du monde », comment peut-on connecter cela à Muhammad qui est référé dans le Saint Coran comme étant un soleil donnant la lumière. Il y a de l’unité dans la dynamique musulmane et chrétienne.

Nous ne devons pas être comme ceux de l’occident qui veulent la guerre, qui se battent à cause des croyances. Nous devons reconnaître que nous sommes en vérité les os de chacun d’entre nous, la chair de chacun d’entre nous. Nous sommes un peuple ? La plupart de nos problèmes est basé sur de l’incompréhension, c’est l’ennemi qui arrive à nous conquérir. Ils viennent parmi nous nous dire des mensonges qui font que nous nous battons, et nous nous disputons. Ils disent que la Nation de l’Islam n’aime pas le Black Panther party, et que le Black panther Party n’aime pas la Nation de l’Islam, que les Noirs chrétiens n’aiment pas les Noirs musulmans, pour que nous commencions à nous disputer et nous battre. Et ils nous donnent des gangs qui viennent d’Amérique, ce frère combat un autre frère à cause d’un nom. Et la raison pour laquelle nous avons tout ce monde aujourd’hui sur ce podium, c’est pour envoyer un message à notre communauté : nous nous aimons.

Quand le gouvernement français se dispute avec le gouvernement britannique, ils veulent que leurs citoyens aient le même problème qu’eux. Si les britanniques n’aiment pas un pays en Afrique, Zimbabwe, ils veulent que nous en tant que Noirs haïssons Robert Mugabé. Mais nous aimons Robert Mugabé. Quelque fois nous prenons l’esprit de notre ennemi, et nous détestons ce que lui déteste, et nous aimons qu’il aime.

Nos sœurs Noires et belles, nous en tant qu’hommes Noirs ne les traitons pas bien. L’homme Blanc vient et l’emmène. Alors nous les frères devons montrer à nos sœurs que nous les aimons.

Pour finir, le Saint Coran enseigne que nous prenons la couleur d’Allah, et qui est meilleur qu’Allah pour donner une couleur ? Allah ne parle pas de pigmentation. Allah parle de sa voie. Alors nous devons grandir pour voir les choses comme Dieu les voit.

L’ennemi fait le mal avec des choses créées. Nous ne devons pas suivre le chemin de ceux qui n’ont pas nos meilleurs intérêts dans leur esprit.

Dans ma conclusion, si l’Europe peut se réunir pour sécuriser leur survie, vous et moi devons comprendre que notre unité est à la racine de notre survie. Et si nous ne nous unissons pas, le futur pour nous en France et d’autres pays en Europe sera très mauvais. C’est bien d’aller en Afrique et les Caraïbes, mais certains d’entre nous devons rester pour aider nos frères et nos sœurs. Parce que si le leadership s’en va, qui va aider le peuple. Nous ne pouvons pas laisser le peuple confus dans la société européenne. Réellement, nous en tant que leaders devons être les derniers à partir, les derniers à éteindre la lumière quand tous les fidèles sont sauvés. Nous ne voulons pas partir parce que les choses deviennent difficiles. Nous devons saisir l’occasion, et nous devons devenir solides de façon à surmonter les difficultés de l’environnement. Nous devons aller en Afrique et revenir, aller dans les Caraïbes et revenir, aller et revenir. Nous devons rassembler de l’argent, aller en Afrique et dans les Caraïbes pour acheter des terres. Nous devons démarrer des commerces, nous devons rassembler nos euros et employer nos enfants. Nos enfants dépendent de nous, nous les avons mis au monde, on ne peut pas se plaindre du système éducatif français n’éduquant pas nos enfants proprement. Nous sommes assez nombreux pour démarrer nos propres écoles ici en France, où nos enfants peuvent porter leur hijab, où ils peuvent porter leurs vêtements africains et leurs bijoux africains. S’ils ne veulent pas de nous dans leurs lieux, nous les combattons pas, nous construisons les nôtres. Ils ne veulent pas de nous dans leurs restaurants, nous disons « merci », et nous construisons les nôtres. Mon frère Sidaty a un grand restaurant sénégalais, moi mes parents sont de la Jamaïque, mais quand je suis allé à ce restaurant sénégalais, ils m’ont donné des plantains, et je ne savais pas que les sénégalais mangeaient des plantains, nous ne faisons donc qu’un seul peuple. Et quand il viendra dans le restaurant jamaïcain, nous lui donnons des Hakis, poisson, et des plantains aussi.

Il est donc important que nous ne nous discriminons pas les uns contre les autres comme l’ennemi nous discrimine. Nous devrions aller parmi nous et apprendre de notre riche culture. Ma sœur Khaddy est du Sénégal, et son mari de la Jamaïque, c’est un bon mélange. Cela est bon, parce que nous sommes un seul peuple répartis dans différentes parties du monde. Nous ne devons donc pas nous mépriser les uns les autres, nous devons apprendre des uns des autres. Et à chaque fois que nous nous voyons, nous ne devons pas voir des différences, nous devons voir une opportunité d’apprendre et d’augmenter notre expression culturelle. Et quand vous voyez votre frère ou votre sœur être discriminé, vous arrêtez votre voiture et vous allez voir quel est le problème. Ne dîtes pas qu’il est de la Côte d’Ivoire, ou du Sénégal, ou de la Guadeloupe, ou de la Martinique, et vous continuez à conduire. Ne dîtes pas non plus qu’il est de l’Algérie, ou du Maroc. Mais vous devez vous arrêter pour voir si votre frère ou votre sœur a un problème. Nous sommes une communauté. Et nous devons nous traiter les uns les autres comme des frères et sœurs. Quand j’ai entendu parler de cet homme (Franco du Collectif Anti-Négrophobie) se battre pour nous, cela a fait couler mes larmes. Parce que nous devons nous lever et nous battre pour les nôtres. Nous devons protéger notre communauté. Et tous les hommes doivent se lever d’une seule voix pour protéger toutes nos femmes.

Je vous remercie de m’avoir écouté, et je vous laisse en paix,

As Salaam Aleikum (que la paix soit avec vous).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *